Tout Savoir sur le Prêt Professionnel
06/14/2024
Tout Savoir sur le Prêt Professionnel

Fonctionnement du prêt professionnel : Comment en bénéficier ?

Particulièrement flexible, le prêt professionnel est un levier financier puissant permettant de soutenir une entreprise à chaque étape cruciale de son développement. Conçue pour s’adapter spécifiquement aux exigences uniques de chaque secteur, cette solution de financement joue un rôle essentiel dans la croissance, la consolidation et la gestion des ressources financières. Mais que couvre exactement un prêt professionnel ? Qui peut en bénéficier ? Et comment s’assurer que la demande de prêt sera acceptée ? Entre ses diverses utilisations, les étapes clés pour préparer un dossier efficace et les différentes options de financement disponibles, Apirem fait le point sur le prêt professionnel.

 

Définition du Prêt Professionnel

Le prêt professionnel est une solution de financement spécialement conçue pour répondre aux besoins des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. TPE, PME, PMI, professions libérales, agriculteurs, entrepreneurs, commerçants, ou encore artisans sont tous éligibles à cet emprunt. Ce type de crédit est destiné à couvrir de manière totale ou partielle les investissements nécessaires au démarrage, à l’expansion ou à la gestion courante d’une entreprise.

Flexible, le prêt professionnel couvre une large variété de besoins, tels que l’achat de matériel, l’acquisition de murs commerciaux, le financement de véhicules d’entreprise, ou encore pour augmenter la trésorerie disponible. Sa durée varie généralement entre 2 et 7 ans, selon l’ampleur du projet financé et les capacités de remboursement de l’entreprise.

L’accès à ce type de crédit est souvent conditionné par la mise en place de garanties, telles qu’une caution personnelle, le nantissement d’un fonds de commerce (ou de véhicule), ou une assurance décès/invalidité pour le chef d’entreprise. Ces garanties visent à sécuriser le prêt en protégeant la banque contre les risques de non-remboursement.

Dans quel cas obtenir un prêt professionnel ?

Le prêt professionnel offre un véritable soutien financier dans le développement des activités commerciales, quel que soit le secteur. Essentiel à différentes phases de la vie d’une entreprise, cet emprunt s’adapte à chaque besoin spécifique.

Ce type de financement peut être sollicité dans plusieurs situations :

  • Démarrage et expansion d’entreprise

Pour les entrepreneurs démarrant leur affaire ou souhaitant agrandir leur société existante, le prêt professionnel permet de couvrir les investissements initiaux. Que ce soit pour l’acquisition de murs commerciaux, le rachat d’un établissement ou d’une franchise, ces crédits adaptent leur structure pour fournir une solution optimale en fonction du projet.

  • Acquisition de matériel et développement de projets

Les entreprises ayant besoin d’investir dans du matériel lourd, des machines, des licences ou d’autres équipements pour pénétrer de nouveaux marchés ou pour renforcer leur présence actuelle peuvent également se tourner vers des financements professionnels.

  • Gestion de trésorerie et besoins temporaires

Conçus également pour répondre aux besoins temporaires de trésorerie (pallier un manque de liquidités ou financer un creux d’activité), les prêts professionnels permettent aux entreprises de maintenir leurs opérations courantes en toute sérénité, évitant ainsi les interruptions potentiellement préjudiciables.

  • Apports en compte courant d’associés

Lorsque les associés d’une entreprise souhaitent renforcer les fonds propres sans émettre d’actions supplémentaires, ils peuvent recourir à des prêts afin de compléter leurs apports en compte courant, soutenant ainsi la société dans ses phases de développement ou de difficulté financière.

  • Professionnels de l’immobilier

Pour les investisseurs immobiliers ou les entreprises cherchant à acquérir des biens via une Société Civile immobilière (SCI), le prêt professionnel permet de financer ces acquisitions tout en offrant une gestion optimisée des actifs, et ce, sans alourdir les charges financières directes.

Bon à savoir : dans le cas où une entreprise doit faire face à des frais légaux imprévus ou à des indemnités, un prêt professionnel permet de fournir les ressources nécessaires pour couvrir ces dépenses sans perturber le fonctionnement normal de l’entreprise.

 

Comment obtenir un prêt professionnel ?

Si les processus d’obtention des prêts professionnels peuvent varier selon les institutions financières, certaines étapes clés restent, quant à elles, universelles.

Avant toute demande de crédit auprès des banques, il est essentiel de procéder à :

  • L’évaluation des besoins financiers : déterminer le montant nécessaire à l’opération, l’objectif du financement ou encore la durée de prêt souhaitée.
  • La préparation du dossier de demande : ce dernier doit comporter des documents détaillés à l’image des bilans, des comptes de résultat, des prévisions financières ou d’un business plan solide.
  • Le choix d’une garantie appropriée : la garantie est essentielle pour sécuriser le prêt professionnel. Elle peut se matérialiser sous la forme d’une caution personnelle, d’un nantissement de fonds de commerce, de véhicule ou de contrat d’assurance.

La préparation d’un dossier bien étoffé s’avère être la clé de la réussite pour maximiser les chances d’obtenir un emprunt professionnel. La clarté et la précision de la demande sont capitales pour convaincre les potentiels prêteurs du sérieux et de la viabilité de la société.

Une fois le dossier complet, l’entreprise peut soumettre sa demande à plusieurs institutions pour obtenir différentes simulations et comparer les offres. Il est d’ailleurs conseillé de négocier les termes du prêt, notamment les taux d’intérêt, les frais de dossier et les modalités de remboursement pour garantir les meilleures conditions possibles.

Côté financement, les entreprises disposent de plusieurs options pour soutenir leurs projets. Grâce à de nombreuses formes de prêts disponibles, il est possible de choisir la formule qui convient le mieux aux objectifs et à la situation financière de l’emprunteur :

Parmi ces différentes formes de prêts, on peut citer :

  • Le prêt classique: le prêt traditionnel offre des fonds que l’entreprise rembourse sur une période convenue avec intérêts. Il est conçu pour couvrir les besoins généraux de financement.
  • Le crédit-bail et la location financière: pour un véhicule ou du matériel coûteux, le crédit-bail est une option permettant de louer l’équipement (ou le véhicule) avec une option d’achat à la fin du contrat.
  • Le financement participatif : une alternative aux méthodes de financement traditionnelles grâce à une collecte de dons sur une plateforme de crowdfunding. 
  • Le réméré et le portage acquisition: le réméré est une option de financement où une entreprise vend un actif à une institution financière avec la possibilité de le racheter ultérieurement. Cette méthode peut être utile pour obtenir rapidement des liquidités tout en conservant la possibilité de récupérer cet actif au bout d’un délai préalablement convenu entre les parties. Similaire, le portage acquisition permet à un intermédiaire d’acheter un bien pour le compte de l’entreprise, avec un accord prévoyant un rachat futur à terme.

Obtenir un prêt professionnel requiert par conséquent une préparation minutieuse et une compréhension claire des options de financement disponibles. En suivant ces étapes et en utilisant judicieusement les ressources financières, les entreprises peuvent non seulement répondre à leurs besoins immédiats, mais aussi poser des bases solides pour leur croissance future. Vous souhaitez en savoir plus sur les opérations de vente à réméré ? Chez Apirem, nos experts en droit et immobilier vous guident dans votre projet. Contactez-nous et bénéficiez d’un accompagnement sur-mesure.